Jodoigne historique

 Gîte citadin 2/4 personnes dans le Centre Historique de Jodoigne . . .

Jodoigne

Patrimoine historique

Si tous les indices laissent entrevoir un riche passé archéologique, ils ne permettent cependant toujours pas de trancher entre les différentes hypothèses qui ont été avancées pour expliquer l'étymologie du nom de Jodoigne.L'origine de ce mot est-elle celtique; dérive-t-elle du nom d'une tribu gauloise citée par César, les Geidumii (hypothèse de J. Ruelens) ou au contraire provient-elle du nom propre d'un grand propriétaire gallor-romain appelé Geldo (hypothèse de R. Hanon de Louvet)? Il est impossible actuellement de répondre à ces questions.

Les traces de l'occupation humaine du territoire de Jodoigne pendant la période préhistorique sont nombreuses.

Si certains outils lithiques paraissent marqués de caractères mésolithiques ou même magdaléniens, les seuls vestiges que l'on puisse interpréter avec certitude datent de la période néolithique.

Les sites de cette époque ont été repérés en périphérie de la localité: près de la ferme de Chebais, au bois des Cailloux, au bois du Bombard et au lieu-dit "Bois brûlé".

Le site du bois du Bombard a notamment livré une scie lithique à quatre encoches, destinée à l'emmanchement. Cet habitat serait celui d'une peuplade de la fin du néolithique, fortement évoluée, pratiquant la chasse et la pêche, mais aussi la petite culture, un peu d'élevage, et capable de tisser et de fabriquer de la poterie. L'emplacement de ces sites montre que les premiers occupants du sol de Jodoigne affectionnaient de s'établir sur les pentes bien exposées, à l'altitude de 90 à 100 m, à proximité de sources ou ruisseaux et d'affleurements sableux et caillouteux qui rendent le sol plus perméable tout en réduisant l'humidité.

Vue panoramique du centre de Jodoigne

   

  Grand'Place de Jodoigne (à 80m du Gîte)